Inscrivez vous
à notre lettre hebdomadaire !

A Gennevilliers (92) : "ils veulent tous être propriétaires Hlm"

Mise à jour : 20/04/2009

Extrait du Parisien, édition 92 du 20 avril 2009

Relancée en 2007, la coopérative HLM de Gennevilliers propose des logements neufs en location-accession à des coûts très avantageux. Succès assuré.

Les premiers logements qui sortent de terre boulevard Camélinat sont partis comme des petits pains. Personne n’imaginait pareil engouement lorsque, il y a deux ans, Gennevilliers a décidé de relancer sa coopérative HLM pour favoriser l’accession sociale à la propriété. Huit cents candidatures plus tard, Martine Monsel, adjointe au maire au logement, se réjouit de voir combien les Gennevillois avaient à coeur de s’enraciner dans leur ville.

Il faut dire qu’à 2 750 € le mètre carré parking compris, contre 3 500 € à 4 000 € le mètre carré en accession libre en ville, la coopérative est imbattable. Elle permet de devenir propriétaire grâce à un système de loyer-accession. Un peu comme un leasing, une partie du loyer mensuel servant à acheter le logement occupé.

Comme la demande est supérieure à l’offre, Martine Monsel précise : « Les dossiers ont été traités chronologiquement, par ordre d’arrivée des courriers. » Un impératif néanmoins : « Il ne faut pas dépasser un certain plafond de ressources », précise Roger Facy, directeur général de la coopérative. « Cela n’interdit pas de disposer d’un apport. » Ce n’est pas le cas d’Adrien et de Marie-Josée qui viennent de s’engager pour un F 4. Lui travaille dans la restauration, elle est assistante commerciale. Trentenaires et parents de deux enfants en bas âge, ils empruntent sur vingt-cinq ans. « Ça reste dans notre budget  », souligne Marie-Josée. « C’est plus intéressant que de continuer à payer un loyer. » La coopérative est partie sur un rythme de 50 logements neufs en accession par an*. Deux autres opérations sont commercialisées : le programme Thoretton, 49 logements dans le centre-ville ; et le programme Marcel-Royer, 26 logements et 5 pavillons dans le quartier des Grésillons, dont les travaux démarrent en septembre. De quoi faire des heureux... et encore des heureux, par ricochet.

« L’autre avantage de l’accession sociale à la propriété, c’est qu’elle a souvent pour effet de libérer des places en HLM », précise-t-on à la mairie.

Matthieu Pelloli

Documents associés Documents associés
A voir sur le net A voir sur le net
 
 Le Parisien
 
Version imprimable de cet article
envoyer l'article par mail
réduire
augmenter
Lire aussi Lire aussi
 Pose de première pierre à Château-Gontier (53) pour Coop Logis
 Habitat de l’Ill lance une web série pour ses 100 ans !
 Les Coop’Hlm d’île de France lancent leur premier Organisme de Foncier Solidaire (OFS) !
 Zoom sur "Paroles d’acquéreurs - coopérateurs" par Logipostel
  Le 1er éco-village labellisé de Normandie salué par la Ministre du logement