Inscrivez vous
à notre lettre hebdomadaire !

Rapport 2006 de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles

Mise à jour : 11/04/2007

Auteur : Observatoire national des zones urbaines sensibles
Novembre 2006 et février 2007, 163 pages

Avant propos

Le rapport 2006 de l’Observatoire national des Zones urbaines sensibles (ONZUS) se fonde pour l’essentiel sur des données de 2005. Chacun garde le souvenir des émeutes qui ont embrasé nos banlieues à l’automne 2005. Le retentissement médiatique de ces violences urbaines a suscité des commentaires au-delà du cercle des spécialistes. Ils ont pu puiser dans les deux premiers rapports de l’ONZUS des éléments pour un état des lieux, un tableau sans concession de la situation difficile que vivent ces territoires et leurs habitants.

L’observation ne suffit pas à répondre aux questions qui ont été alors posées : quels sont les mécanismes à l’origine de ces poussées de fièvre ? Ne pourrait-on identifier des signes avant-coureurs ? Y a-t-il des initiatives efficaces dans ce vaste champ de la politique de la ville ?

Le rapport 2006 ne permet pas de déceler en 2005 une situation plus favorable des ZUS.
Surchômage et pauvreté, mauvaise santé et difficultés scolaires et une délinquance dopée par les près de 7 000 faits de violences urbaines d’octobre-novembre 2005 donnent la mesure du malaise.

Le rapport 2006 marque un progrès dans la connaissance de la mobilisation des politiques de droit commun comme l’avait souhaité le conseil d’orientation de l’ONZUS. Il fait, aussi, le point sur l’état d’avancement à fin 2005 du Programme national de rénovation urbaine (PNRU) lancé par la loi du 1er août 2003, celle-là même qui a créé l’ONZUS. Démolition, réhabilitation, construction, résidentialisation sont désormais bien engagées même si le nouveau visage de nos banlieues ne se dessinera visiblement qu’autour de 2010.

C’est aussi une œuvre de longue haleine qui s’impose en matière d’égalité des chances : le lancement effectif en 2005 des Équipes de réussite éducative (ÉRE) devra être prolongé avant qu’on en mesure l’impact global même si la personnalisation de la démarche doit permettre d’enregistrer des résultats individuels plus rapidement.

La mise en place de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), la réforme de la Dotation de solidarité urbaine (DSU), la création de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ANCSEC) et la désignation de préfets délégués à l’égalité des chances sont venues compléter le dispositif de la politique de la ville. Au-delà de la multiplicité des outils, il ne faut pas oublier que c’est la même réalité qui est vécue dans les ZUS. C’est pourquoi nous émettons le vœu de voir la mission de l’ONZUS étendue au champ d’action de l’ensemble de ces organismes et de ces dispositifs. La meilleure articulation entre l’observation, l’évaluation et l’action peut être un élément même de
l’efficacité du Plan national de cohésion sociale.

Sommaire

Avant-propos
Synthèse générale du rapport 2006

L’EMPLOI
L’inactivité, l’activité et les taux de chômage
L’accès des résidents des Zones urbaines sensibles (ZUS)
aux dispositifs de la politique de l’emploi en 2004

LES ENTREPRISES
L’activité économique dans les Zones franches urbaines (ZFU)
L’activité économique dans les Zones de redynamisation urbaine (ZRU)
L’activité économique dans les ZUS

LES REVENUS DES HABITANTS
Les revenus des habitants
La couverture maladie universelle complémentaire (CMUC)

L’HABITAT
L’avancement du Programme national de rénovation urbaine (PNRU)
L’amélioration du parc de logements privés dans les ZUS

LA SANTÉ
L’état de santé et le recours aux soins des personnes vivant dans les ZUS

ÉTABLISSEMENTS ET RÉUSSITE SCOLAIRE
Les indicateurs sur les établissements scolaires publics en ZUS
Les résultats au diplôme national du brevet et au baccalauréat dans les établissements en ZUS

LA SÉCURITÉ ET LA TRANQUILLITÉ PUBLIQUES
Les faits constatés en ZUS en 2005
Insécurité et sentiment d’insécurité dans les ZUS

LES DISPOSITIFS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE
Cartographie de quelques dispositifs
La dotation de solidarité urbaine et de cohésion sociale (DSU) en 2006

Documents associés Documents associés
A voir sur le net A voir sur le net
Synthèse du rapport 2006 de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles
 Consulter le rapport 2006
 
Version imprimable de cet article
envoyer l'article par mail
réduire
augmenter
Sur le même thème Sur le même thème
 Circulaire n°15-180 du 4 décembre 2015 relative à la TVA à taux réduit en QPV
 L’accession sociale sécurisée dans les quartiers en rénovation urbaine
 A Chambéry, Savoisienne Habitat contribue à la réussite de la rénovation urbaine
 Les aides aux opérations d’accession sociale en Anru et QPV
 Tva à taux réduit en zone Anru : comment ça marche ?
Lire aussi Lire aussi
 Rapport d’information sur l’évaluation des aides à l’accession à la propriété
 Les éléments constitutifs de l’attractivité des produits en accession sociale
 Les aides de l’État à l’accession à la propriété
 Le bilan 2015 des logements aidés par l’Etat
 La mobilité résidentielle des locataires du parc social